Société d'Etudes et de Recherche en Santé Publique

Comprendre le succès de l’implantation et l’expansion de la chimio-prophylaxie saisonnière du paludisme au Burkina Faso

La chimio-prophylaxie saisonnière (CPS) du paludisme est recommandée par l’Organisation Mondiale de la Santé dans les pays du Sahel depuis 2012. Elle implique l’administration d’une combinaison d’antipaludéens pendant trois jours successifs en période de haute transmission du paludisme. Les passages ont lieu une fois par mois ; ils sont répétés généralement pendant 4 mois successifs et ciblent tous les enfants de 3 à 59 mois. La modalité de service retenue implique une visite de porte à porte de distributeurs communautaires (DCs).

Le Burkina a introduit la CPS en 2014 et l’a étendue au point de couvrir en 2018, 65 districts sanitaires comportant la quasi-totalité des districts ruraux du pays. La complexité de la mise en œuvre de la CPS constitue un défi d’importance pour les pays disposant de ressources limitées et ceux qui, comme le Burkina Faso, choisissent d’en étendre rapidement l’intervention.

Télécharger le fichier ici


Un message, un commentaire ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?


Votre message


Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.